Non classé

LETTRE OUVERTE (D’AMOUR) A PHILIPPE.

Je t’adresse cette lettre que, de toutes façons, tu ne liras pas car, c’est bien connu, cheminot, tu es aussi illettré que privilégié.

Ces quelques mots néanmoins pour fêter nos 10 ans de ping ensemble et te remercier de nous avoir fait découvrir ton nord durant ces deux phases passées en régionale 1.

Une confirmation d’abord, le tennis de table est une très grande famille….C’est qu’on a dû rencontrer une douzaine d’équipes tout en ayant affronté que 5 noms de famille différents…

On a surtout pu ressentir le plaisir que tu as eu à retrouver tes racines même si jouer pour le camp adverse t’oblige désormais à côtoyer des gens qui prennent des douches, notamment après les rencontres.

Beaucoup en Picardie ne savent pas qui tu es, ignorent que tu as été un excellent joueur (Classé 15 (ancienne version) à 17 ans…alors que nous n’étions pour la plupart pas nés et que René n’était que V1).

Mais dans le nord ils savent ; il n’y a qu’à voir la tête qu’ils font en t’apercevant pour comprendre. (Je n’ai pas envie d’y voir une autre explication).

Il y en a même qui te confondent avec un autre chauve à moustache de Lys les Lannois… jusqu’à ce que tu t’échauffes à la table mais quand même…(bah oui, tu es droitier toi).

Au final, sur que tu aurais pu faire une carrière au plus haut niveau si, pour reprendre l’expression certes imagée et sévère mais juste employée par Michel, « le goût du vomi ne l’avait emporté sur celui de l’effort » !

C’est curieux comme cette année, tous nos adversaires t’ont qualifié de « joueur d’expérience », ce qui, en langage pongiste post-apéro, signifie :

« Il est cramé, c’est une vielle bique (même s’ils sont du nord, nous on a toujours préféré entendre « bique ») qui essaie de compenser l’inéluctable déchéance de la vieillesse par un vice permanent ». (note : celui qui a suivi sait quoiqu’il en soit que ces derniers mots ne peuvent pas avoir été prononcés tels que…).

Nous on s’extasiait devant ta façon de leur répondre en leur rotant à la gueule ! quel panache !

Tu restes le maître incontesté et incontestable des après-matchs.

Tu les domines toujours, et pas seulement de la tête et des épaules, que ce soit avec ta façon bien à toi de faire l’hélicoptère dans les douches ou de t’écarter les fesses avec les mains en faisant des sauts de cabri…

De l’art….sans doute, de la poésie…assurément… !

Tu ne t’habilles alors que de ce qu’il te reste de dignité, en slip ;Ce même slip innocent qui ne porte pas encore les stigmates de la soirée à venir.

10 ans qu’on joue ensemble !

A l’heure de la pensée crasseuse, j’en veux encore 10, c’est vital !

 

 

2 commentaires sur “LETTRE OUVERTE (D’AMOUR) A PHILIPPE.

  1. J’avais pris note des observations faites lors de notre repas de fin d’année, afin d’essayer de combler les attentes et de gagner un peut ! Vivement les vacances !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s