Non classé

PORTRAIT.

Samedi dernier, je croise Sylvain au G20 de Chantilly, trois jeunes blondes poussent son caddie, il me voit et s’arrête « dis moi mon petit, pourquoi j’ai pas mon portrait sur le blog, répare cet oubli stp…».

                                                               SYLVAIN, LE DAB.

Impossible pour Sylvain de se promener incognito à Chantilly, même sous sa légendaire casquette, et sa ressemblance lointaine avec un ancien président de la république n’y est pour rien.

A Chantilly, il est le chef, le dab, le prince !

Après une brillante carrière de gardien de but à l’US CHANTILLY, il décide, à 38 ans, de pratiquer un sport plus en phase avec ses qualités physiques et intellectuelles : ce sera le ping-pong.

Certes il encaisse alors nettement moins de buts qu’auparavant mais peu de gens sont aujourd’hui en mesure de se souvenir de sa dernière victoire, exceptée celle obtenue en 1982 face à un dénommé Eusebius Desnouette…

Il se consacre très rapidement aux autres et devient, au grand bonheur de tous les licenciés mais surtout de ses coéquipiers, président de la section tennis de table du GAS CHANTILLY mais également Juge Arbitre.

Il est, depuis, incontournable.

Son aura est particulièrement remarquable lors des repas et fêtes de fin d’année.

Bien entendu, la place du chef lui revient de droit, avec, à ses côtés, son acolyte Michel.

Le rituel est toujours le même :  après avoir siroté un premier whisky, il fait signe à sa femme, d’un élégant claquement de doigts, qu’elle peut désormais aussi s’asseoir ;

« merci Sylvain » seront les seules paroles que Françoise se permettra au cours du repas ;(avec son amie Françoise, épouse de Michel, elles font partie de ces femmes dont on est pas bien certain qu’elles savent qu’elles ont le droit de vote).

(Notez que les compères ont eu à l’époque l’idée particulièrement ingénieuse d’appeler tous les deux leur femme « Françoise »>… « c’était plus pratique… » glissent-ils énigmatiques…).

De toute façon, pas le temps de bavasser avec sa copine, trop occupée à le servir et à l’essuyer, alors immédiatement remerciée, fort à propos, d’un aimable : « fais pas chier Françoise» !!!

En fin de repas, devant les faces avinées, il a toujours la même idée géniale de se faire réélire à mains levées pour 5 ans de plus.

C’est pas demain, malgré ses sournoises manœuvres, que Gilles réussira à prendre sa place !

Un jour, c’est certain, on édifiera sa statue devant la salle d’Alençon..

Le plus tard possible !

Merci pour tout Sylvain !

Un commentaire sur “PORTRAIT.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s